Support LQDN banner 2

L'actualité Web libre en un coup d'oeil
Bienvene sur LEZACTUS, l'actualité en ligne web libre en un seul coup d'oeil ! Postez votre article ! Lezactus sur votre site ici.

Google

2007-10-28 16:37:24 Linux, une stratégie sure et economique basée sur l'humain

Une stratégie qui sera benefique sur l'emploi et la croissance.

En effet, tout est une question d'équilibre, et de répartition de coût. Aujourd'hui, l'informatique représente un coût non négligeable dans le fonctionnement des entreprises et des institutions. Un coût logiciel.

En effet, lorsqu'on équipe un parc informatique, avec du Windows, on en paie le prix. Par la suite, on paie le prix des mises à jour, le prix des solutions pour le proteger, indispensables car le système comporte des failles. Parallèlement, on paie un coût humain, car ces mises à jour, ce parc doit être suivi par un "spécialiste". Si l'on se retrouve dans une situation impossible, on doit alors faire appel à un système de support également payant.

De fait, nous entrons là dans un engrenage établi depuis des années, qui contribue à rendre toujours plus pauvre les utilisateus, et le pays, dans lequel les coûts engendrés par ce système sont rarement reversés. En effet, le No 1 du système d'exploitation n'est pas établi en France, si ce n'est ses succursales, dont l'accès est également soumis à un système de racket non négligeable. J'évoque ici le coût des procédures de certifications pour être "agréé" bricoleur sur ces solutions et enfin pouvoir entrer dans la sectes de ceux qui "officielement" savent opérer.

Toutes ces royalties sont reversées directement à la maison mère située hors de nos frontières. Les techniciens certifiés, les différents intervenants sont le plus souvent payés au lance pierre (le caillou, pas les personnes se nommant "Pierre"...désolé lol), car, étant donné le prix exorbitant des logiciels, on ne peut plus alors payer convenablement les salariés !!

C'est ici qu'entrent en jeu les solutions "open source". En effet, s'il existe des possibilités pour être certifié dans le domaine, il s'agit d'une démarche qui vise à rassurer le chalant uniquement et qui n'empeche pas de participer activement à la vie de projets open source. Dans le monde du logiciel libre, le coût est transféré à l'humain !! Et c'est la force du concept. D'un point de vue global, le fait de payer un humain pour une prestation d'installation et de configuration, plutot qu'un coût de licence à un propriétaire unique est bien plus saint pour l'économie, en garantissant une meilleure repartition de la richesse, et de fait, une augmentation globale du pouvoir d'achat.

Il n'existe pas meilleure solution pour dynamiser un système, que d'y re-injecter du "carburant". Hors, aujourd'hui le coût des licences logicielles sont une captation parasitant la croissance au profil d'un beneficiaire unique, de surcroît, hors de France.
Le modèle économique du logiciel libre repose sur la prestation de services, et donc, sur la valeur ajoutée uniquement. Tout le monde y trouve son compte.

Quand on achete un logiciel qui a déjà été developpé et distribué, on paie cher une "valeur ajoutée" qui est inexistante ! La seule valeur ajoutée est la prestation qui peut en resulter, et qu'il est donc légitime de retribuer. On notera d'ailleurs qu'on retrouve un peu le meme problème que dans la musique ! Pour ma part, je trouve normal de payer pour me rendre à un concert, quand l'artiste assure une prestation, mais pas de payer un CD hors de prix pour lequel l'artiste n'aura même pas mis la main à la patte. Mais ça, c'est un autre débat.

Dans le merveilleux monde de l'informatique, nous avons des artistes du libre, qui eux sont payés à la prestation (pour un client, à un instant T), et mettent à disposition le fruit de leur travail à la communauté (sous reserve de on exclusivité). Ainsi tout le monde peut apporter des améliorations au système de par ses compétences grandissantes, et tout le monde en bénéficie. C'est ainsi que le monde du logiciel libre avance depuis des années, en devenant toujours plus stable et performant, au point de faire trembler les autres modèles économiques.

En effet, libre ne veut pas dire gratuit, si l'on prend en compte les besoins en maintenance et en installation des systèmes. Simplement, il s'agit d'une meilleure répartition de la richesse. C'est celui qui assure la prestation qui est payé. Bien loin du modèle capitaliste, le monde libre ouvre les portes de la richesse à celui qui sera le plus productif.

Inégal me direz vous ? Pas vraiment, car celui qui se retrouve dans la difficulté pourra totalement s'appuyer sur la communauté pour avancer. Ainsi chacun dans sa spécialité peu apporter sa plus value, et donc, gagner sa croute !

Dans ce modèle, la richesse se réparti naturellement, et l'ensemble de l'économie tire le bénéfice des efforts globaux.

C'est ainsi que les plateformes linux et les logiciels libres pourront faire avancer les entreprises de manières bien plus éfficace et transparente, tout du moins, au niveau de leur système d'information.

Linux n'est pas non plus incompatible avec les logiciels payants. Les éditeurs de progiciels peuvent tout à fait distribuer des solutions payantes sur la plateforme linux. C'est par exemple le cas avec le logiciel de gravure NERO, qui est disponible en version commerciale sous linux.

Dans la mesure ou aujourd'hui, les lois ne permettent pas de se retourner contre l'éditeur d'un logiciel pour des pertes de données, en tout cas pas au niveau du système d'exploitation, il n'y a pas de raison de ne pas tenter l'aventure. Certes, c'est une démarche qui peut prendre du temps, et va bouleverser les concepts de fonctionnement au niveau des systèmes d'informations.

Mais au final, les utilisateurs, les entreprises, vont gagner en productivité, les prestataires seront payé pour des choix techniques qu'ils maitriseront. Ils seront également mieux payés, car seule la prestation sera rémunérée, et les entreprises pourront alors s'offrir plus de services, de formations etc.

J'espère que cet articles saura vous faire partager ma vision du libre. Je pense que l'on a tout à y gagner. A titre personnel, j'ai tout migré sous linux pour les taches courrantes. Seul un PC est resté sous Windows pour un jeu (Battlefield 2) que j'espere un jour voir porté sous linux, et la gestion de mon imprimante LBP5200 qui hélas n'est pas encore compatible linux. Par ailleurs, ma prochaine imprimante sera postscript afin de pouvoir se défaire de cette contrainte.

Bon surf, et reflechissez bien avant de ré investir dans le domaine informatique, si certains de vos postes ne peuvent pas basuler sur des solutions libres, et donc moins chère à l'achat, comme à l'usage.

Les postes qui peuvent par exemple être migrés sous linux sans risque sont typiquement, les postes traitant la messagerie electronique (plus sûr sous linux par ailleurs), l'acces à internet, les serveurs de partage de fichiers, les serveurs de sauvegardes, les postes de secretariat.

Les postes plus délicat à migrer : les postes utilisant des outils de developpement spécialisés, des progiciels disponibles seulement sous windows. Les postes avec Windev developpement des progiciel destinés à Windows etc...

Espérons que toutes les entreprises s'ouvriront progressivement vers linux. Une solution comme Windev sous linux par exemple, pourrait être explosive ! Etant moi meme developpeur Windev, j'avoue que je regrette qu'une plateforme aussi facile que Windev n'existe pas encore sous linux. Espéront que ça vienne !

En tout cas et dans la plupart des cas, Linux et les logiciels libres sauront répondre à vos besoins.

Télécharger linux ? Se lancer, tenter l'aventure? Voici quelques liens :
http://www.fedora-fr.org/
http://forum.inforeseau.com/experiences-linux-f26.html
http://www.ubuntu-fr.org/

Bon surf !

Commentaire(s) :

Le 2011-05-15 12:56:33 anthony à écrit :
désolé mais votre texte est un peu trop long a mes yeux et trop détaillé
Linux, une stratégie sure et economique basée sur l'humain
Ajouter votre commentaire...

Retour accueil

Les autres titres récemment publiés :
2014-02-28 09:01:13 La philosophie de Tomate séchée Lakhmess - La marque Tomates séchées La...
2014-02-12 10:44:30 Qu’est ce qu’un rachat de crédit - ...
2014-02-12 07:53:15 Le quartier d'Analakely - Antananarivo - Madagascar - Analakely qui veut dire &laqu...
2013-12-06 10:44:33 Madagascar : la région Atsimo Andrefana lutte contre l'exploitation sexuelle des enfants  -  L'exploitation sexuelle...
2013-11-04 11:26:02 A la découverte du parc national Montagne d'Ambre  - La Montagne d'Ambre est une a...
2013-07-12 13:53:41 Cours de piano par Internet - La méthode conçue et écrit...
2013-07-02 17:54:31 Sous location appartement paris, pour un logement saisonnier - Avant d’entrer dans le vif du sujet, autant...

 

Espace actualités

Flux RSS Gratuit - copyright Lezactus.com - Archives - Contact - Poster votre article - Partenaires - Lezactus sur votre site !
Lezactus est à votre écoute - Si vous souhaitez me contacter, pour réagir à un article ou faire valoir votre droit de réponse, cliquez sur contact - Lezactu ©2006-2008
Edité par inforeseau.com - Alexandre BLANC